Résolution adoptée à l'unanimité lors du dernier Conseil municipal du 8 février 2018

20110103214025association_maires_france_logo_2010.png

 Résolution générale du 101ème Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité 

Le Congrès, qui s’achève, a, une nouvelle fois, démontré la force et l’unité de l’AMF.

Seule, elle est en mesure de rassembler chaque année, pendant quatre jours de débats intenses et passionnés, 10 000 maires et élus municipaux, présidentes et présidentsd’intercommunalités, de métropole et des outre-mer.

L’Association des maires de France rassemble la quasi-totalité des maires du pays qu’elle représente au quotidien auprès de l’Etat mais aussi de l’ensemble de la société.

Elle est, également, l’association des présidents d’intercommunalité. Ce Congrès a d’ailleursété l’occasion de souligner les enjeux actuels de l’intercommunalité, pour que celle-ci demeureun outil efficace au service des communes.

Le Congrès est un moment de travail privilégié, qui mobilise des élus de tous horizons politiques au service de l’intérêt général. « Servir le citoyen et agir pour la République » tel a été le fil rouge de ces journées. Il répond à l’urgence démocratique de conforter la commune,pilier de la cohésion sociale, du service public local et donc de l’organisation décentralisée dupays.

C’est pourquoi cette résolution du 101ème Congrès des maires est un document solennel.

A un moment où la grande idée de décentralisation est plus que jamais menacée et la cohésion territoriale ébranlée, les maires ont estimé nécessaire de faire connaitre à l’ensemble desFrançais leur part de vérité et d’espérance.

En 2017, la résolution générale du 100ème Congrès des Maires, intitulé « Réussir la France avec ses communes », exposait au nouveau président de la République les principales préoccupations et revendications des maires et présidents d’intercommunalité:

  • La baisse de 13 milliards d’euros en cinq ans des moyens de fonctionnement ;
  • La suppression de la taxe d’habitation mettant en cause gravement l’autonomie fiscale ;
  • La diminution de 120 000 emplois aidés ;
  • La mise en danger de la politique du logement social.

 

Téléchargez la résolution générale du 101ème Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité.pdf/429.67 Ko, par Jacquel Sandrine

Haut de page haut de page