Solidaires jusqu'au bout de l'aiguille

fabrication-masque.png

Solidaires jusqu'au bout de l'aiguille 

Depuis le début du confinement, les initiatives solidaires fleurissent. À La Farlède, nombreux sont ceux qui se sont retroussés les manches.
Dès le 16 mars, Jennifer Renault, gérante de l'atelier Crea Jen, s'est spontanément lancée dans la fabrication de masques de protection pour équiper personnes et personnels en contact avec les publics, notamment des publics fragiles. Cinq de ses élèves ont aussi contribué à la tâche permettant en trois semaines de dépanner des infirmiers libéraux, l'hôpital San Salvadour à Hyères, un Ephad de Cuers, l'association les Orchidées, le centre pénitentiaire de La Farlède, des auxiliaires de vie, des aides soignants… 

« J'essaye de répondre à ceux qui m'ont contactée en privilégiant le secteur médical bien sûr, mais nous répondons aussi à d'autres besoins », explique Jennifer. Son action est totalement désintéressée. Faisant don de son temps et de matières. Quelque 200 masques sont déjà sortis de son atelier pour être donnés.

Crea Jen est aussi aidée dans son initiative par l’association des commerçants de La Farlède (Acaf). « Nous avons lancé une collecte de tissus de coton et de molleton auprès des particuliers pour la confection des masques. Par l'intermédiaire de Virginie Vaillant (qui a apporté un soutien logistique, ndlr), Intermarché a donné tout son stock d'élastiques », précise Christine Guillerand, présidente de l'Acaf qui coordonne la distribution à destination des commerçants, artisans et de la police municipale. « On les apporte aux personnes qui continuent à être en contact avec les gens. »
Lavables et donc réutilisables, ces masques répondent à certaines exigences. Confectionnés selon un patron mis à disposition par différents CHU.  
Le Club du temps libre, à travers sa section Patchwork, participe aussi à cet effort solidaire. « Au départ j'ai pensé en fabriquer pour nos voisins et puis le besoin s'est fait sentir ailleurs », rapporte Christine Essel. La responsable de l'atelier couture a alors contacté des adhérentes qui se sont immédiatement mises à l’œuvre. Elles aussi ont réalisé environ 200 pièces. 120 ont notamment été données à l'association d'aide à la personne Le Mas. Elles poursuivront jusqu'à épuisement du stock de tissus. Et justement les fournitures commencent à manquer.

Un grand bravo à celles et ceux qui comme ces Farlédoises donnent sans compter, et aident à traverser cette crise sanitaire sans précédent.

 

Haut de page haut de page